Demander un code
Code d'accès non renseigné...

Une pensée sur l'Homme et son Monde

Présentation de théories originales
Théorie de la Pensée et de la Conscience, Fondement des Mathématiques, théorie de la Physique des liens, théorie du Langage, posture épistémologique, approche Ethique, ...
Construction d'une posture philosophique
La pensée entre réel et artificiel, essence de la conceptualité, rapport entre relativisme et référence, tension entre objectivité et besoin de sens, distance entre univocité et phénomènes ...
Etalage de réflexions diverses
En intelligence artificielle, en éducation, politique, économie, biologie, musique, spiritualité, psychiatrie, métaphysique, religion, anthropologie, ...
Mise à disposition d'essais
'Le sens du bon sens', 'Nature des mathématiques', 'Les dimensions de l'intelligence', 'Regard sur l'animalité', 'Mise en perspective du théorème de Gödel', ...
Exposition de recherches ciblées
Construction d'une fontion d'arrêt, Le lieu de la liberté humaine, Méthode de cryptage pyramidal, réflexion sur le pouvoir de penser les très grands nombres,...

Traduction --

En quelques mots


Même si la réalité était entièrement définie et indépendante de l'homme, la science ne pourrait en atteindre la Vérité dans le sens où les mots et les concepts humains sont radicalement différents et distants des réalités qu'ils décrivent. Par contre, rien n'exclut qu'ils s'en approche toujours plus, c'est à dire qu'il en décrivent des formes toujours plus étendues et efficaces pour décrire l'interaction avec "l'extérieur", ce qu'on peut nommer tentative d'objectivité croissante sans pouvoir garantir une commensurabilité.(Epistemologie)

Texte au hasard


Le théorème d'incomplétude de Gödel

Ce théorème est un lieu impressionnant des Mathématiques : la preuve de l'impossibilité de tout pouvoir soumettre à une preuve quel que soit le système formel classique. Pour cela, on construit une phrase qui ne peut pas être prouvée, sous peine de devenir fausse (ce qui serait bien gênant si on l'avait prouvée). Gödel se repose sur l'argument du ment...
[...la suite ]