Demander un code

Réflexion en passant

Idées éparses qui présentent quelque intérêt, dans une direction souvent un peu plus prosaïque.


Parcours philosophique

-

Remarque liminaire

- J'entrevois bien que ma liberté de pensée a pour corollaire une grande naïveté. Mais dans mon désir de fondements, j'ai cru voir qu'une des plus grandes entraves serait de m'enfermer dans les concepts posés par les questions des autres. Je voulais un regard libre, au maximum dépouillé de concepts préformés, imaginant bien la difficulté qui existe à...
[...la suite ]
20382 caractères (équiv. 6 pages standard)- id :27



Aimer et trouver les valeurs communes

- (ou de la grande difficulté à adopter les valeurs de l'autre) - Les valeurs se communiquent sans force, elles s'adoptent, elles se choisissent. - Comment donner de la valeur à ce qu'on n'aime pas ? Comment aimer ce qui n'a pas de valeur pour nous ? Comment créer la valeur à nos yeux ? - Il y a moyen d'avancer et de faire grandir la valeur, mais c'est un chemin fragile qui doit reposer sur une adh&eacut...
[...la suite ]
4211 caractères (autour d'une page)- id :119



Quelle oeuvre pour une vie ?

- (ou se méfier des résonnances creuses) -

Quels sacrifices pour quelle vie ?

- S'enticher pour un détail de la vie, tout le monde le fait, mais sacrifier sa vie, ses plaisirs, ses relations, ses valeurs à ce cadre réduit, tous ne le font pas. Cependant, beaucoup font des sacrifices pour atteindre certains objectifs. Lesquels ? - s'enrichir. Mon sentiment : quelle vanité que l'accumulation quand o...
[...la suite ]
6821 caractères (autour d'une page)- id :120



Fatalisme et liberté

- Vivre comme si toute réalisation dépendait de moi, car je possède la liberté d'incliner ma route et donc quelque part de choisir un chemin, une action, une vie. - En particulier pour constuire un bien, une action, un changement, un mieux, une oeuvre, un projet. - Vivre comme si tout m'échappait, car je ne maîtrise rien. En particulier pour accepter l'imprévu, pour accepter l'échec, pour ne pas ...
[...la suite ]
2372 caractères (autour d'une page)- id :121



Cristallisation schématique

- Il est surprenant de voir tout ces gens désireux de bien faire prendre au sérieux un détail, une pratique et constituer autour de lui un véritable culte ou une attention démesurée. Leur bonne volonté se cristallise sur un élément et va l'amplifier jusqu'à concevoir une normativité rigide, parfois jusqu'au non-sens, jusqu'à la perte de tout repère, jusqu'&agra...
[...la suite ]
2166 caractères (autour d'une page)- id :123



Avertissement

- Cet avertissement pour me dédouaner d'un mode de vie inaccessible à mes projets : je raisonne trop vite et souvent approximativement. Je suis certains de dire des bêtises en allant trop promptement à la périphérie de mes impressions. Je laisse se former doucement en moi un schéma toujours plus tissé et plus vaste. Je préfère me concentrer sur la tendance principale la plus profonde, celle qu'on ne res...
[...la suite ]
2407 caractères (autour d'une page)- id :29



  : symbole à cliquer pour corriger les coquilles de chaque paragraphe.
Commentaire sur cette page

--- Aucun commentaire pour l'instant. Ajoutez le premier... ---



Commentaire à ajouter

Nom, alias :

Traduction --

En quelques mots


Le piège, c'est que la structure logique, avec sa stabilité autonome, soit prise pour la réalité.

Texte au hasard


Réflexion biologique

-

Définition

- Unité du vivant - En abordant la biologie, on se retrouve face à un motivation multiple. Le mot biologie est tellement vaste, il suppose la connaissance du monde vivant. Les diciplines scientifique ont pour vocation de découper les difficultés en s'interressant à des objectif restreint. La biologie dans sa forme la plus vaste est loin d'avoir un objet restreint et bien dé...
[...la suite ]